Le lendemain

  • 6 September 2018

J’aime aussi survoler le paysage. Parfois je rêve de peindre depuis une nacelle !


Le ciel n’est pas très bleu ce jour-là mais je suis sur un promontoire au beau milieu d’un paysage de vignes et de pins. En face de moi, le Luberon magnifique, mystique et sauvage.

 

Salomé s’approche du cœur de ma création. Elle a compris certainement depuis longtemps que l’essentiel était invisible pour les yeux. Elle aime le merveilleux conte de St Exupéry : Le Petit Prince.

 

J’ai terminé cette première peinture et j’ai tout de suite voulu faire une esquisse plus libre pour libérer les tensions retenues dans mes poignets. Les sportifs appellent cela je crois le décrassage.

Leave a comment